about the stones (les pierres du rock): celles ki roulent et celle ki coupe

bah mes deux passions (ou deux de mes passions c a voir) c a dire: david bowie l'extraterrestre bo goss et jagger la grande bouche la plus adorable du monde!!

27 février 2010

divagation

Elle vient de se dresser de toute sa splendeur… cet objet si commun indiffère maintenant la majorité des êtres de ce monde. Pourtant une fois imbibée c’est un instrument magique… c’est le mouvement de la pensée qui se matérialise et se met a danser sur le papier comme si un nerf invisible sortait de ma main pour se lier à elle. De la, elle se met a tracer des mots aussi proches de ma pensée que possible. C’est l’intermédiaire, le révélateur sans qui nous serions incapables de fixer la moindre idée sur cette feuille blanche. J’ai l’impression qu’elle glisse seule, qu’elle entraîne ma main dans un ballet incessant qui forme les boucles petit à petit pleines de sens. Mes yeux sont les témoins de cette danse de mon esprit sur le papier… je ne suis que spectateur de ma propre pensée qui se révèle au monde….

J’aime cet objet, j’aime la couleur de l’encre, sa texture mais surtout j’aime le son de ma pensée qui marche sur la pointe des pieds pour marquer de ses pas par un tendre frottement le vide de la feuille !! Comme les premiers pas d’un oiseau le matin sur la neige fraîche que personne n’a foulé auparavant !! Chaque mot qui s’inscrit est un pas sur un terrain jamais découvert… elle avance dans la foret vierge et je la suit avec émotion…..

Si ma pensée a un son c’est celui la….

 

Elle vibre et virevolte … elle est libre et exécute un pas de deux avec les divagations de ma pensée. Et moi ? Je ne suis plus qu’un support qui suit ses impulsions et obéit à son rythme. Elle hésite puis tout a coup file comme le vent saisit de tremblement puis elle ralentit, se promène lentement en sautillant d’un mot à l’autre…. Hors d’haleine elle s’arrête, flotte un instant suspendue au dessus du papier comme une feuille morte. Puis délicatement elle reprend contacte avec la blancheur immaculée qu’elle veut recouvrir de sa trace…

 

Une plume c’est doux, c’est violent, ça réfléchit… et puis ça s’endort en attendant un nouveau souffle magique qui la réveillera pour une danse silencieuse !!

Posté par chrys jones à 15:24 - moi - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Waou...

    Quelle inspiration en ce moment, Topine !! Merci de partager ces si belles lignes avec nous !!

    Posté par La tite bête, 01 mars 2010 à 09:53

Poster un commentaire